El Preolímpico de Baloncesto

En Mar del Plata el continente americano define sus clasificados a Londres.

Vista de la fachada del Comando de la Fuerza de Submarino de la base naval argentina en Mar del Plata, el 19 de noviembre de 2017

Vista de la fachada del Comando de la Fuerza de Submarino de la base naval argentina en Mar del Plata, el 19 de noviembre de 2017 (AFP | EITAN ABRAMOVICH)

Vista de la fachada del Comando de la Fuerza de Submarino de la base naval argentina en Mar del Plata, el 19 de noviembre de 2017

Vista de la fachada del Comando de la Fuerza de Submarino de la base naval argentina en Mar del Plata, el 19 de noviembre de 2017 (AFP | EITAN ABRAMOVICH)

Auspicioso inicio de la temporada de verano para Mar del Plata

El fin de semana largo cerró con más del 75% de ocupación hotelera; buenas perspectivas para los próximos meses

Vista de la fachada del Comando de la Fuerza de Submarino de la base naval argentina en Mar del Plata, el 19 de noviembre de 2017

El portavoz de la Armada, Enrique Balbi, informó durante el parte oficial que una nave se centrará en un sector "más al norte del área circular" en "la dirección que estaba llevando el submarino hacia Mar del Plata". EFE

‘A Fantastic Woman,’ ‘A Monster Calls,’ ‘Devil’s Freedom,’ ‘Narcos’ Top 2017 Fénix Awards

For a second consecutive year, top honors at Mexico’s Fénix Film Awards were reserved for a Chilean film. Sebastián Lelio’s “A Fantastic Woman,” took home best picture after starting the evening as the heavy favorite, having previously dazzled at festivals like Berlinale, San Sebastián and last month’s Mar del Plata. Lelio also won best director […]

Asumió el nuevo jefe en la Base Naval Mar del Plata

Tras el pase a retiro del contralmirante Gabriel González, hoy asumió el capitán de navío Gabriel Attis

Members of the Navy walk towards the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata

Members of the Navy walk towards the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 20, 2017. Picture taken November 20, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

A man walks outside the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata

A man walks outside the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 21, 2017. Picture taken November 21, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

The ARA Salta submarine is seen a Naval Base in Mar del Plata

The ARA Salta submarine is seen a Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 18, 2017. Picture taken November 18, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

ARA San Juan: "Aguad no nos puede venir a decir que están muertos", se quejan familiares de los tripulantes

"Tiene que tener un poco más de respeto", señalan desde Mar del Plata, molestos con las declaraciones del ministro de Defensa

Members of the Navy walk towards the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata

Members of the Navy walk towards the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 20, 2017. Picture taken November 20, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

A man walks outside the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata

A man walks outside the Command of the Submarine Force headquarters at the Argentine Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 21, 2017. Picture taken November 21, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

People look at the ARA Salta submarine at a Naval Base in Mar del Plata

People look at the ARA Salta submarine at a Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 18, 2017. Picture taken November 18, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

The ARA Salta submarine is seen a Naval Base in Mar del Plata

The ARA Salta submarine is seen a Naval Base in Mar del Plata, Argentina November 18, 2017. Picture taken November 18, 2017. REUTERS/Marcos Brindicci

Relatives and friends of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine march outside an Argentine naval base in Mar del Plata

Relatives and friends of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine march outside an Argentine naval base in Mar del Plata, Argentina December 3, 2017. REUTERS/Jose Scalzo

Flores y banderas argentinas cualgan de un alambrado junto a la base naval argentina en Mar del Plata, el 24 de noviembre de 2017

Flores y banderas argentinas cualgan de un alambrado junto a la base naval argentina en Mar del Plata, el 24 de noviembre de 2017 (AFP | EITAN ABRAMOVICH)

Flores y banderas argentinas cualgan de un alambrado junto a la base naval argentina en Mar del Plata, el 24 de noviembre de 2017

Flores y banderas argentinas cualgan de un alambrado junto a la base naval argentina en Mar del Plata, el 24 de noviembre de 2017 (AFP | EITAN ABRAMOVICH)

Argentine : les familles veulent que les recherches du San Juan continuent

Ils ont décidé de défiler à Mar del Plata, la ville où était basé le sous-marin qui a emporté leurs proches. Alors que la marine a arrêté les recherches depuis plusieurs jours, ils demandent encore un peu d'espoir à l'armée argentine. Quarante quatre personnes se trouvaient à bord du San Juan lorsqu'il a disparu le 15 novembre dernier. "C'est pour nos héros. Nous voulons qu'ils continuent les recherches, nous les voulons ici. Je l'ai dit à de nombreuses reprises : vous les avez pris alors ramenez les nous", témoigne la femme d'un marin. D'après les experts le sous-marin a coulé à 450 kilomètres des côtes de Patagonie, quelques heures après avoir signalé une entrée d'eau et un début d'incendie. Ils tentent maintenant de localiser l'épave. Pour retrouver le San Juan, la Russie et les Etats-Unis ont décidé d'apporter leur soutien en dépêchant sur place des sous-marins automatisés capables de descendre à 6000 mètres de profondeur. 

Argentine : les familles veulent que les recherches du San Juan continuent

Ils ont décidé de défiler à Mar del Plata, la ville où était basé le sous-marin qui a emporté leurs proches. Alors que la marine a arrêté les recherches depuis plusieurs jours, ils demandent encore un peu d'espoir à l'armée argentine. Quarante quatre personnes se trouvaient à bord du San Juan lorsqu'il a disparu le 15 novembre dernier. "C'est pour nos héros. Nous voulons qu'ils continuent les recherches, nous les voulons ici. Je l'ai dit à de nombreuses reprises : vous les avez pris alors ramenez les nous", témoigne la femme d'un marin. D'après les experts le sous-marin a coulé à 450 kilomètres des côtes de Patagonie, quelques heures après avoir signalé une entrée d'eau et un début d'incendie. Ils tentent maintenant de localiser l'épave. Pour retrouver le San Juan, la Russie et les Etats-Unis ont décidé d'apporter leur soutien en dépêchant sur place des sous-marins automatisés capables de descendre à 6000 mètres de profondeur. 

Argentine : les familles veulent que les recherches du San Juan continuent

Ils ont décidé de défiler à Mar del Plata, la ville où était basé le sous-marin qui a emporté leurs proches. Alors que la marine a arrêté les recherches depuis plusieurs jours, ils demandent encore un peu d'espoir à l'armée argentine. Quarante quatre personnes se trouvaient à bord du San Juan lorsqu'il a disparu le 15 novembre dernier. "C'est pour nos héros. Nous voulons qu'ils continuent les recherches, nous les voulons ici. Je l'ai dit à de nombreuses reprises : vous les avez pris alors ramenez les nous", témoigne la femme d'un marin. D'après les experts le sous-marin a coulé à 450 kilomètres des côtes de Patagonie, quelques heures après avoir signalé une entrée d'eau et un début d'incendie. Ils tentent maintenant de localiser l'épave. Pour retrouver le San Juan, la Russie et les Etats-Unis ont décidé d'apporter leur soutien en dépêchant sur place des sous-marins automatisés capables de descendre à 6000 mètres de profondeur. 

Argentine : les familles veulent que les recherches du San Juan continuent

Ils ont décidé de défiler à Mar del Plata, la ville où était basé le sous-marin qui a emporté leurs proches. Alors que la marine a arrêté les recherches depuis plusieurs jours, ils demandent encore un peu d'espoir à l'armée argentine. Quarante quatre personnes se trouvaient à bord du San Juan lorsqu'il a disparu le 15 novembre dernier. "C'est pour nos héros. Nous voulons qu'ils continuent les recherches, nous les voulons ici. Je l'ai dit à de nombreuses reprises : vous les avez pris alors ramenez les nous", témoigne la femme d'un marin. D'après les experts le sous-marin a coulé à 450 kilomètres des côtes de Patagonie, quelques heures après avoir signalé une entrée d'eau et un début d'incendie. Ils tentent maintenant de localiser l'épave. Pour retrouver le San Juan, la Russie et les Etats-Unis ont décidé d'apporter leur soutien en dépêchant sur place des sous-marins automatisés capables de descendre à 6000 mètres de profondeur. 

Relatives of Luis Carlos Nolasco hold portraits of him during a demonstration at an Argentine naval base in Mar del Plata

Relatives of Luis Carlos Nolasco, one of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine, hold portraits of him during a demonstration at an Argentine naval base in Mar del Plata, Argentina December 3, 2017. REUTERS/Jose Scalzo NO RESALES. NO ARCHIVES

Relatives of Luis Carlos Nolasco hold portraits of him during a demonstration at an Argentine naval base in Mar del Plata

Relatives of Luis Carlos Nolasco, one of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine, hold portraits of him during a demonstration at an Argentine naval base in Mar del Plata, Argentina December 3, 2017. REUTERS/Jose Scalzo

Relatives and friends of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine march as they leave an Argentine naval base in Mar del Plata

Relatives and friends of the 44 crew members of the missing at sea ARA San Juan submarine march as they leave an Argentine naval base in Mar del Plata, Argentina December 3, 2017. REUTERS/Jose Scalzo